Comment eviter la condensation superficielle ?

Actuellement, une famille de 4 personnes peut produire entre 10 et 14 litres d’eau sous forme de vapeur
La vapeur d’eau présente dans l’air se condense de préférence sur les parois froides:

  • simples vitrages,
  • parois extérieures peu ou mal isolées (avec la présence d’un pont thermique, par exemple).

C’est le phénomène de condensation superficielle.

Lorsqu’elle est momentanée, celle-ci ne pose en général pas de problème et est parfois difficilement évitable ; c’est le cas de la buée sur le miroir de la salle de bains.

Toute condensation superficielle prolongée dans un local peut :

  • engendrer des moisissures ;
  • dégrader les matériaux, notamment les structures en bois ;
  • dégager des odeurs désagréables ;
  • être la cause de problèmes de santé.

Le risque est important car ce phénomène n’est pas directement visible et lorsqu’il apparaît sur la paroi, les dégâts peuvent déjà être importants.

Pour éviter la condensation superficielle, il est vivement conseillé de : ventiler les locaux, présenter des surfaces chaudes.

Pour ce faire, nous vous proposons d’ :

  • Evacuer l’air humide et éventuellement d’introduire de l’air sec par des systèmes de ventilation.
  • Isoler les parois du volume protégé sans pont thermique.

Parfaite continuité de l’isolation au niveau des raccords : pas de ponts thermiques.